Connectez-vous avec nous

Actualités

Les Harlem Globetrotters veulent intégrer la NBA

L’équipe de basketball Harlem Globetrotters demande aux dirigeants de la NBA d’accepter leur équipe au sein de leur ligue.

Dans une lettre rendue publique, Jeff Munn, le vice-président des Harlem Globetrotters s’adresse à Adam Silver, le commissaire de la NBA.

Publicité

On y indique que la dernière fois que les deux organisations se sont rencontrées formellement, c’était il y a 72 ans, en 1949. À ce moment, l’équipe des Harlem Globetrotters l’avait emporté face au champion de la NBA, les Lakers de Minneapolis.

Depuis cette victoire, la deuxième en deux ans pour les Harlem Globetrotters face aux champions de la NBA, les deux organisations ont emprunté des chemins distincts et évoluent en parallèle.

Les Harlem Globetrotters pensent qu’il est temps que les choses changent.

Publicité

«En tant qu’organisation dont l’histoire est déjà étroitement liée à celle de la NBA, les Harlem Globetrotters aimeraient avoir la place qu’ils méritent depuis longtemps», écrit le dirigeant.

«Nous étions fiers que nos joueurs soient recrutés par des équipes NBA. Il est temps que la NBA reconnaisse notre contribution au sport», ajoute-t-il.

Les Harlem Globetrotters affirment qu’ils ont permis, grâce à leur notoriété, de mettre en lumière le sport du basketball. Selon eux, une partie du succès de la NBA est attribuable à leur propre succès.

Publicité

En décembre dernier, Adam Silver a confié à ESPN qu’une expansion du championnat était inévitable. Les Harlem Globetrotters prennent donc la balle au bond.

«Alors que la Ligue envisage de s’agrandir, l’heure est venue. Les Harlem Globetrotters sont prêts à entrer en négociation pour devenir une franchise», explique le patron de l’équipe.

«Basés sur ce que nous avons fait dans le passé, nous pouvons présenter une équipe talentueuse sur le terrain. Nous demandons au commissaire Adam Silver et au bureau des gouverneurs d’accorder une franchise de la NBA aux Harlem Globetrotters.

Publicité

Fondés en 1926, les Harlem Globetrotters se produisent lors de matches d’exhibition dans 122 pays à travers le monde. Ils ont déjà remporté le World Professional Basketball Tournament, le principal tournoi de basketball dans les années 40, avant la création de la National Basketball Association (NBA).

Plusieurs célébrités sont également des fans finis d’équipes des grandes ligues de sport professionnel. En voici quelques-unes.

Publicité
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Actualités

Cole Caufield signe le front d’un partisan!

Un partisan de Cole Caufield, fort probablement le plus grand partisan du petit numéro 22, lui a demandé d’autographier son front avec un crayon de type «sharpie».

Lorsque le jeune partisan a déposé cette demande à Caufield, le franc-tireur des Canadiens de Montréal a pris la peine de lui préciser le qualificatif principal d’un sharpie: «C’est un sharpie, c’est permanent, es-tu certain?»

Publicité

Le jeune homme a insisté et Caufield l’a fait. C’était d’ailleurs une première pour Cole Caufield.

Le plus cocasse au sujet de cette scène, le kid a mentionné qu’il aimerait bien se faire tatouer l’autographe dans le front. Brendan Gallagher, à la blague, a mis son grain de sel là-dedans, précisant que ses parents devraient s’en mêler.

Publicité

«C’est une décision de vie difficile… espérons que ses parents s’en mêleront!», a lancé Brendan Gallagher!

Publicité

Continuer la lecture

Actualités

Joe Biden: «Personne f*** avec un Biden!»

Le président des États-Unis Joe Biden s’est pointé le bout du nez en Floride dans le but d’analyser les dommages causés par l’ouragan Ian, et lors de la conférence, il a marmonné quelques mots au maire de Fort Myers Beach, Ray Murphy, ne sachant pas que le micro était ouvert.

«Personne f*** avec un Biden!», a lancé le président.

Publicité

«Vous avez f****** raison!», a rétorqué le maire Murphy.

Biden a poursuivi en ajoutant qu’on ne pouvait pas se disputer avec son frère en dehors de la maison et le maire a répondu:

«C’est exactement ça.»

Publicité

Personne ne connaît le contexte de l’échange des deux hommes, mais tout porte à croire que le président se bombait le torse et voulait indiquer qu’il était l’homme de la situation.

Publicité

Certaines rumeurs rapportent toutefois que Biden parlait peut-être de Ron DeSantis (Gouverneur de la Floride), qui pourrait lutter pour le poste à la présidence des États-Unis en 2024. Les deux étaient d’ailleurs présents en Floride, donc ça serait logique.

Profitons-en pour souligner à nouveau que ce n’est pas la première fois que des micros captent des propos de Biden sans que celui-ci en soit conscient!

Publicité

Continuer la lecture

Actualités

Aaron Judge se prononce au sujet de la balle de son 62e circuit

Le roi des circuits de la Ligue américaine, Aaron Judge, s’est prononcé au sujet de la balle historique qu’il a catapultée avec ses puissants canons (ses bras) dans les gradins du Globe Life Field mardi soir.

Voici ce que le Juge a indiqué avec sa classe légendaire concernant cette prise:

Publicité

«Ce serait génial de la récupérer, mais c’est un souvenir pour un fan. Il a fait une belle prise et il a tous les droits de la récupérer!»

Le numéro 99 affirme désirer ardemment cette balle de nature historique, mais, pour l’instant, le nouveau propriétaire de celle-ci, Cory Youmans, ne souhaite aucunement s’en départir.

Le type en question, soit Youmans, qui œuvre dans les finances du côté de Dallas, a précisé aux journalistes sur place qu’il n’avait pas encore réfléchi au futur de la balle, mais que pour le moment, il allait la conserver.

Publicité

J’imagine qu’il désire faire monter les enchères à son maximum?

Publicité

Selon plusieurs spécialistes, cette balle pourrait valoir environ deux millions de dollars!

Publicité
Continuer la lecture
Publicité
Publicité

Trending