Connectez-vous avec nous

Actualités

Les Courageuses: Gilbert Rozon pourra faire appel

Alors que le juge Donald Bisson avait donné en mai le feu vert aux Courageuses pour que leur recours collectif se fasse entendre, la demande d’appel sur cette décision de la part du magnat déchu de l’humour a été accordée aujourd’hui par le juge Mark Schrager, rapportent plusieurs médias québécois, notamment La Presse et Le Journal de Montréal.

Le juge Bisson avait créé un précédent en acceptant la demande de recours collectif du groupe d’une vingtaine de femmes, représenté par Patricia Tulasne, qui auraient été agressées par Gilbert Rozon entre 1982 et 2016, puisqu’il s’agit d’une première action collective contre une personne seule et non avec une entreprise pour un cas d’agression sexuelle.

« Si [le regroupement] n’était pas autorisé à intenter la présente action collective, il est fort probable que de très nombreuses victimes seraient privées de l’exercice de leurs droits en justice », avait-il écrit dans son jugement après que la cause lui ait été exposée à la Cour supérieure. Me Raymond Doray, qui avait argumenté que toute cette histoire n’était qu’une question de perception, et les autres avocats du fondateur de Juste pour rire ont plaidé aujourd’hui que le juge avait tranché ainsi afin de faciliter les dénonciations d’agressions sexuelles, un objectif qu’ils ont qualifié de « louable », mais qui n’entre pas dans les critères d’autorisation d’un recours collectif.

Rozon avait perdu un premier combat dans ce dossier lorsque la Cour avait refusé de retirer les termes « prédateur sexuel » et « viol » de la demande de l’action collective.

Cet hiver, il avait mentionné n’avoir aucune intention de verser un sou aux victimes alléguées, qui réclament principalement 10 millions de dollars, et s’était dit victime dans cette affaire. Bien que l’enquête sur l’homme de 63 ans ait été conclue par le SPVM en mai, aucune accusation criminelle n’a encore été formulée contre lui.

À lire aussi:

Patrick Rozon devient le vice-président de Juste pour rire

Source: Le Journal de Montréal et La Presse

Alors que le juge Donald Bisson avait donné en mai le feu vert aux Courageuses pour que leur recours collectif se fasse entendre, la demande d’appel sur cette décision de la part du magnat déchu de l’humour a été accordée aujourd’hui par le juge Mark Schrager, rapportent plusieurs médias québécois, notamment La Presse et Le Journal de Montréal.

Le juge Bisson avait créé un précédent en acceptant la demande de recours collectif du groupe d’une vingtaine de femmes, représenté par Patricia Tulasne, qui auraient été agressées par Gilbert Rozon entre 1982 et 2016, puisqu’il s’agit d’une première action collective contre une personne seule et non avec une entreprise pour un cas d’agression sexuelle.

Publicité

« Si [le regroupement] n’était pas autorisé à intenter la présente action collective, il est fort probable que de très nombreuses victimes seraient privées de l’exercice de leurs droits en justice », avait-il écrit dans son jugement après que la cause lui ait été exposée à la Cour supérieure. Me Raymond Doray, qui avait argumenté que toute cette histoire n’était qu’une question de perception, et les autres avocats du fondateur de Juste pour rire ont plaidé aujourd’hui que le juge avait tranché ainsi afin de faciliter les dénonciations d’agressions sexuelles, un objectif qu’ils ont qualifié de « louable », mais qui n’entre pas dans les critères d’autorisation d’un recours collectif.

Rozon avait perdu un premier combat dans ce dossier lorsque la Cour avait refusé de retirer les termes « prédateur sexuel » et « viol » de la demande de l’action collective.

Cet hiver, il avait mentionné n’avoir aucune intention de verser un sou aux victimes alléguées, qui réclament principalement 10 millions de dollars, et s’était dit victime dans cette affaire. Bien que l’enquête sur l’homme de 63 ans ait été conclue par le SPVM en mai, aucune accusation criminelle n’a encore été formulée contre lui.

Publicité

À lire aussi:

Patrick Rozon devient le vice-président de Juste pour rire

Source: Le Journal de Montréal et La Presse

Publicité

Publicité

Actualités

Rihanna, la plus jeune milliardaire à avoir créé sa propre fortune

Rihanna vient d’être couronnée la plus jeune milliardaire à avoir créé de toutes pièces sa propre fortune.

Ce classement est celui du magazine Forbes. Pourtant, il y a deux ans, ce titre avait été décerné à Kylie Jenner. À l’époque, Forbes lui décernait le titre à la suite de la vente d’une portion de sa société Kylie Cosmetics. Mais quelques mois plus tard, la cadette du clan Kardashian-Jenner se voyait accusée de n’avoir pas révélé avec exactitude les chiffres relatifs à sa fortune.

Publicité

Depuis, la chanteuse et femme d’affaires avisée Rihanna cartonne avec ses entreprises. Elle a donc fait son entrée au prestigieux palmarès des nouveaux milliardaires de l’année en 2021.

La chanteuse figurait à ce moment au 1 729e rang de la liste annuelle, ce qui fait d’elle la femme musicienne la plus riche du monde. Elle devient également la première milliardaire de la Barbade.

Aujourd’hui, Forbes évalue la fortune de Rihanna à 1,4 milliard de dollars US. À 34 ans, la jeune maman doit sa fortune à ses nombreuses marques de détail : Fenty Beauty, Fenty Skin et Savage X Fenty. Le magazine lui décerne donc le titre parmi les 100 femmes entrepreneures, cadres et artistes les plus riches des États-Unis.

Publicité

Rihanna est dans une classe à part. Il n’est donc pas surprenant que son pays natal, la Barbade l’ait promu au titre d’héroïne nationale.

Entre-temps, si vous vous demandez combien vaut aujourd’hui Kylie Jenner, elle doit se contenter d’une valeur nette n’était que de 900 millions de dollars. Et tout cela à 24 ans.

Publicité
Continuer la lecture

Actualités

Brad Pitt souffre d’une rare maladie de la vue

Brad Pitt a confessé dans une entrevue qu’il souffre de prosopagnosie, une rare maladie de la vue qui cause une difficulté ou une incapacité à reconnaître les visages

La star hollywoodienne a révélé au magazine GQ que ses symptômes remontent à longtemps. C’est en 2013 que Brad Pitt a pris conscience de ce trouble neurovisuel.

Publicité
GQ

L’acteur oscarisé pour son rôle dans le film Once Upon a Time in Hollywood a dit s’inquiéter de paraître «distant, inaccessible et égocentrique» lorsqu’il s’efforce de reconnaître les visages, selon l’article de l’édition du mois d’août du magazine masculin.

En 2013, lorsqu’il a parlé pour la première fois de cette maladie, il disait à l’époque au magazine Esquire que «tant de gens me détestent parce qu’ils pensent que je leur manque de respect».

Dans les faits, lorsqu’il voit un visage, Brad Pitt dit que les traits du visage sont pour lui «un mystère». Il ajoute : «Je ne peux pas saisir un visage, et pourtant je viens du design et de l’esthétique… C’est pourquoi je reste à la maison», assure la vedette de 58 ans.

Depuis des années maintenant, Brad Pitt et son ex-femme Angelina Jolie se font la guerre devant les tribunaux sur divers sujets. Le couple est en instance de divorce depuis 2019 et se bat pour la garde de leurs enfants. Ils s’affrontent aussi en affaire. La plus récente dispute a lieu en France pour le Château Miraval en Provence.

Publicité

Continuer la lecture

Actualités

L’espoir russe des Flyers envoyé sur une base militaire

Le gardien de but russe Ivan Fedotov aurait été emmené de force sur une base militaire du nord du pays alors qu’il devait arriver en Amérique pour rejoindre les Flyers de Philadelphie.

L’histoire est digne d’un film. Ivan Fedotov, considéré comme le meilleur gardien de but au monde à ne pas évoluer dans la Ligue nationale de hockey (LNH), ne peut quitter son pays, la Russie.

Publicité

L’athlète de 25 ans aurait été pris par les forces de l’ordre à l’extérieur d’un aréna de Saint-Pétersbourg. Le site Fontaka rapporte qu’il serait soupçonné de vouloir échapper au service militaire obligatoire pour tous les hommes de Russie. Il se trouverait en ce moment sur la base militaire de Severodvinsk située sur la côte nord de la Russie.

«Nous avons une politique de mobilisation qui respecte les lois», a déclaré dans les dernières heures le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov lorsque questionné sur la situation de Fedotov.

La Russie comptait souscrire à la conscription pour enrôler 130 000 hommes pour un an de service militaire ce printemps. Les Russes peuvent être conscrits entre 18 et 27 ans.

Publicité

Ivan Fedotov a remporté la médaille d’argent avec la Russie aux Jeux olympiques de Pékin, en février, et mené le CSKA de Moscou à la conquête de la coupe Gagarine, dans la KHL.

À quelques heures du repêchage de la LNH, quelques équipes pourraient se questionner sur la pertinence de sélectionner un joueur russe à la suite de cette incident.

Publicité
Continuer la lecture
Publicité
Publicité

Trending