Aller au contenu

Biden met en garde Netanyahu

Partage : facebook icon twitter icon
Biden met en garde Netanyahu

Le président américain Joe Biden a adressé une sévère mise en garde au premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en affirmant que le soutien international s’amenuisait, lors d’une soirée de collecte de fonds démocrates à Washington. Biden a exhorté le premier ministre israélien à prendre des décisions difficiles, voire à remanier son cabinet.

https://twitter.com/CNN/status/1734638521451790712

M. Biden a déclaré qu’il s’agissait du gouvernement israélien le plus conservateur qui ait jamais existé, affirmant que le gouvernement israélien était réticent à accepter une solution à deux États. Biden a critiqué ouvertement l’action d’Israël, encourageant Netanyahu à minimiser les pertes civiles.

Getty Images

Plusieurs partenaires internationaux ont appelé à la fin des hostilités à Gaza en raison de la situation actuelle. Le premier ministre canadien Justin Trudeau, le premier ministre australien Anthony Albanese et le premier ministre néo-zélandais Christopher Luxon ont publié une déclaration appelant à un cessez-le-feu durable et soulignant la gravité de la situation humanitaire.

Le trio a appelé à la reprise d’un cessez-le-feu récemment suspendu qui permettait l’acheminement de l’aide humanitaire et la libération des otages. Ils ont défendu l’existence d’Israël tout en condamnant le Hamas pour ses tactiques et en déclarant que le Hamas n’avait aucun rôle à jouer dans la future gouvernance de Gaza.

Les États-Unis, bien qu’ils aient plaidé en faveur d’un cessez-le-feu durable au Conseil de sécurité des Nations unies, ont opposé leur veto à la résolution appelant à l’arrêt immédiat de toutes les hostilités. Cette attitude contraste fortement avec les commentaires du président Biden et d’autres gouvernements occidentaux, ainsi que d’organisations internationales, qui ont appelé à la fin des attaques israéliennes contre Gaza. Le débat devrait se poursuivre, car l’Assemblée générale des Nations unies prévoit de voter une résolution exigeant un cessez-le-feu immédiat à la suite de l’échec de la proposition du Conseil de sécurité.

Getty Images

Biden rencontrera également les familles des Américains qui ont été pris en otage par le Hamas au cours du conflit.

De nombreux otages ont été libérés lors du précédent cessez-le-feu humanitaire.

Cependant, il reste encore des situations d’otages non résolues et la communauté internationale perd patience face à la réponse d’Israël au Hamas.

Rappelons que depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre, plus de 18 000 Palestiniens ont été tués, dont la moitié de civils.

Voir plus